La flûte à fissures de L. de Vinci 

Première reconstruction mondiale fonctionnelle 

fidèle au dessin du Foglio 1106r du Codex Atlanticus

              

Réalisées en 2019 par l'Association de Recherches culturelles L. de Vinci à l'occasion du 500e anniversaire de la mort de L. de Vinci, les flûtes à fissures du foglio 1106r du Codex Atlanticus (ca. 1498) sont des instruments parfaitement fonctionnels tels que dessinés par Léonard.

Un concept futuriste

Par leur conception audacieuse remplaçant les 8 trous usuels de la flûte à bec par une ou deux fissures, ces instruments donnent la possibilité au musicien de passer d'une note à l'autre d'une manière continue en soulevant les paumes des mains avec la technique du "glissando", comme expliqué dans le  texte expliquant le fonctionnement de ces flûtes: :

"Questi due fluti non fanno le mutazioni delle loro voci a salti, anzi nel modo proprio della voce umana.

E fassi con il muovere la mano su e giù, come alla tromba torta, e massime nel zufolo. E possi fare 1/8 ed 1/16 di voce, e tanto quanto a te piace."   (L. da Vinci)

En tant que musicien, Léonard était lui aussi  à la recherche d'une bonne intonation, et les questions de justesse et de tempérament étaient un sujet central dans le milieu musical érudit de son époque.

 

Contrairement à la voix et aux instruments à cordes (qu'il jouait), la flûte à bec ou la flûte traversière occidentale du XV-XVIe siècle n'avaient que des possibilités limitées de correction de la justesse du son. 

 

Jouée par un musicien expérimenté, une telle flûte, pensée pour pouvoir naturellement produire des micro -intervalles, a donc la capacité de s'accorder à tous les tempéraments.

Le projet de l'ARCLV est donc de démontrer, contrairement à des thèses précédentes comme celle présentée lors de l'exposition Leonardo3 de Milan, que les flûtes du F. 1106 r du CA sont utilisables telles que dessinées par Leonardo. 

Les caractéristiques de la Da Vinci ARCLV Fissure Flute® :

La Flûte à fissures de Léonard est un instrument qui révolutionne le concept de la flûte à bec par ses particularités uniques en leur genre :

- c'est un instrument anatomique: chaque exemplaire doit être construit "sur mesure" d'après la largeur de la paume du flûtiste.

- les trous traditionnels sont remplacés par une ou deux fissures 

donnant au musicien la possibilité de produire comme expliqué par Léonard : «1/8 et 1/16 de tons, à la manière de la voix humaine»,

- il reproduit le fonctionnement de la voix: n'ayant pas été conçu pour être dans un "tempérament" (ou gamme) prédéfini par sa construction, il a la potentialité de jouer parfaitement juste dans toutes les tonalités, comme le violon

- c'est un instrument qui nécessite une grande habileté de la part du musicien pour obtenir une intonation précise et une extension

de deux octaves. Il s'oppose donc à la flûte à bec traditionnelle,

qui, grâce à ses trous, a toujours été un instrument relativement facile d'accès également pour les musiciens amateurs, mais qui

par contre n'offre pas les possibilités d'intonation et la flexibilité dans les dynamiques sonores de l'instrument de Léonard.

fiato2a piccolo.jpg
flûtes_à_glissando_2019_sans_mesures.jpg
28 fessure.JPG

© 2021 ARCLV